21 octobre 2012

Combien d’argent perdez-vous chaque année parce que vous ne savez pas repérer la surproduction ?

Comme je vous l’ai expliqué dans l’article « Prenez garde ! sinon elle invitera toute la fratrie », la surproduction est le pire des gaspillages car elle induit tous les autres (pour connaitre tous les gaspillages du lean, cliquez ici)

Prenez le temps d’apprendre à la repérer pour mieux la combattre et … vous ferez des progrès spectaculaires.

Qu’est ce que la surproduction ?

 C’est faire plus que demandé par le client à un instant donné

Vous pensez que ça ne vous arrive jamais ? que vous avez déjà bien du mal à faire ce qu’il vous demande ? alors faire plus …  :lol:

Vous n’avez aucun stock de produits finis ?

Vous ne produisez que si vous avez une commande ?

Vous ne regroupez jamais les produits pour optimiser la production (exemple : les blancs, puis les jaunes …puis les noirs, ou les ronds, puis les carrés … ou tout autre regroupement intelligent dans votre activité) ?

Alors BRAVO ! vous avez peu de surproduction ou vous avez déjà mis en oeuvre des moyens importants pour la combattre.

Pour les autres, mauvaise nouvelle, il va vous falloir accepter l’idée que vous « surproduisez » mais bonne nouvelle : vous avez un potentiel d’amélioration phénoménal.

Quels sont les symptômes ?

Si vous êtes dans le domaine de la production

- Un stock important de produits finis

- Une zone d’expédition encombrée

Si vous êtes dans un domaine administratif

- Des rapports de plusieurs dizaines de pages

- Des fichiers comportant des colonnes et des colonnes de chiffres

- Des dossiers en attente

- Des emails avec des tonnes de destinataires ou de personnes en copie

- En résumé, tout ce que vous avez produit et que … personne ne lira  :sad:

Si vous croyez que quelqu’un lit toute votre prose, glissez une coquille quelque part et voyez qui s’en apercevra et sous quel délai  :twisted:

Pour repérer la surproduction, c’est assez simple.

Ecoutez !

La façon de s’exprimer est révélatrice …

Les expressions qui doivent vous alerter …

En production :

« Pour être sûr d’être à l’heure, je prends de l’avance »

« Je ne règle pas la machine pour une seule pièce, j’en fais minimum … »

« le minimum de lancement est de … »

« Je ne coupe pas qu’une seule pièce dans cette plaque, il y aurait trop de rebut, je coupe toute la plaque« 

« Pendant que la machine est réglée, j’en profite pour faire les pièces de même type même si la production est planifiée plus tard »

« J’optimise ma production en regroupant par type, teinte, forme … »

« Chaque teinte (forme, type …) ne « passe » qu’une fois par jour »

« Le jour où les prévisions qu’on me donne seront fiables … »

En milieu administratif :

« Je n’ai pas toutes les informations mais je fais quand même parce que sinon ça sera trop juste »

« Il m’a demandé le chiffre d’affaire de l’année dernière, je lui ai fait un fichier excel avec les marchés, les produits, les vendeurs … au cas où il aurait besoin des détails« 

‘Il m’a demandé si c’était faisable, je lui ai envoyé un devis avec prix et délais au cas où il voudrait passer commande« 

« J’ai mis toute l’équipe en copie pour qu’ils soient au courant au cas où on leur poserait une question »

« Je fais tout de suite sans attendre la commande »

Quels sont les remèdes ?

Il va vous falloir devenir plus flexible, travailler vos process pour les simplifier, les rendre plus fiables.

En quelques mots car chaque sujet mérite un ou plusieurs articles à lui tout seul, il vous faudra :

- Mettre en place une maintenance préventive efficace

- Opter pour des outils simples et fiables

- Apprendre à régler vos machines rapidement

- Supprimer vos lots (vos regroupements) ou en réduire la taille

- Développer la polyvalence de vos équipes

- Lissez correctement votre production

- Rendre votre flux de production plus fluide et plus rapide

Il y a du travail mais rien d’insurmontable.

La flexibilité et la compétitivité que vous récolterez méritent que vous y consacriez votre temps et votre énergie.

 

 

A bientôt

 

 

Crédit photo: fotolia © aldegonde le compte

 

 

2 Comments

  1. Pingback: Le stock, un des 7 gaspillages du lean

  2. Pingback: La surproduction : le pire des 7 gaspillages du lean

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>


:wink: :-| :-x :twisted: :) 8-O :( :roll: :-P :oops: :-o :mrgreen: :lol: :idea: :-D :evil: :cry: 8) :arrow: :-? :?: :!: