21 avril 2012

Adaptez-vous au rythme souhaité par vos clients

Une fois n’est pas coutume, pour définir le rythme souhaité par vos clients, le lean a choisi un mot d’origine allemande  :

Le TAKT

TAKT en allemand veut dire métronome

Parfois aussi appelé takt time, c’est une notion fondamentale du lean car le takt tirera toute l’organisation de votre production (quelle qu’elle soit).

Pour démarrer la prise de connaissance de cette notion fondamentale du LEAN, je vais prendre un exemple industriel car c’est plus concret et donc, plus facile à visualiser mais ça s’applique à tous les domaines.

Imaginez vous responsable d’une ligne de production qui fabrique des lampes par exemple.

Vos clients vous en achètent 179400 par an.

Vous travaillez 230 jours par an. La demande de vos clients est de 780 lampes par jour

Vous travaillez à raison de deux équipes de 7 heures. Vos opérateurs ont une pause de 20 minutes par équipe et démarrent leur journée de travail par réunion de 10 minutes car vous avez démarré une conversion Lean il y a quelque temps  :lol:

Par jour, vous disposez d’un temps de travail de 780 minutes par jour (2*7*60 – 2*20 – 2*10).

La demande de vos clients est donc de 1 lampe par minute

C’est votre takt

Pour être en phase avec la demande de vos clients, vous devez être capable de produire une lampe toutes les minutes …avec la fiabilité d’un métronome.

Si vous êtes dans un domaine non industriel, la démarche est la même. Vos clients vous adressent N demandes par an (des plans, des commandes, des soins, de l’aide …), vous travaillez x minutes, votre takt est de N/X demandes par minutes. Si votre volume de demandes est faible, vous pouvez calculer votre takt à l’heure voire au jour.

A quoi sert le TAKT ?

Tout simplement à bâtir un process qui « crache » des produits ou des services au rythme du TAKT … c’est à dire au rythme souhaité par le client ni plus, ni moins.

Imaginez vous en sortie de la ligne de production que vous concevrez pour servir vos clients comme ils le souhaitent.

Vous verrez passer une lampe emballée toutes les minutes.

En longeant votre ligne, vous verrez une sucession de postes de travail bien équilibrés, chacun réalisant des opérations qui prennent une minute en tout.

Votre suivi de production est simple.

Pas besoin d’ordinateur ni de calcul compliqué.

Une heure de travail = 60 lampes.

Si vous n’êtes pas dans une approche Lean, vous avez pris l’habitude de tout centrer sur ce que vous êtes capable de faire et … tant pis si le client veut autre chose.

Avec le TAKT, vous savez ce que veut votre client et vous allez tirer votre organisation vers le haut pour qu’elle devienne capable de le faire.

Vous n’imaginez même pas tous les progrès que vous allez faire  ;)

Oui, mais chez vous ce n’est pas si simple ?

Je m’en doute.

Tout le monde me dit ça  ;)

La demande de votre client n’est pas homogène.

Vous avez une forte saisonnalité ?

Répondez-y par plusieurs rythmes de sortie et un équilibrage des postes adapté à chaque rythme de sortie.

En période forte vous sortirez une lampe toutes les 50 secondes et en période basse une toutes les 90 secondes.

Votre ligne produit plusieurs lampes, certaines sont plus longues à fabriquer que les autres. Là encore, vous n’êtes pas les seuls à avoir ce type de problématique, la réponse sera un rythme de sortie moyen à une minute. Mais chaque chose en son temps, j’y reviendrai en détail plus tard.

L’objectif de cet article est de vous faire comprendre ce qu’est le TAKT et de vous faire toucher du doigt son importance stratégique, pas d’entrer dans chaque cas particulier.

Et dans votre entreprise, quel est votre TAKT ? quelles sont vos difficultés ? faites moi en part dans un commentaire.

Dans le prochain article, vous découvrirez comment équilibrer vos postes de travail sur le TAKT. Cliquez ici pour le consulter

A très bientôt

7 Comments

  1. Pingback: Le LEAN pour éviter les stocks et la surproduction

  2. Vincent

    29 novembre 2012 at 18 h 24 min — Répondre

    Bonjour,

    encore merci pour ton blog!

    Pour ma part je suis confronté à la situation que tu évoques: la saisonnalité, ou du moins des variations de takt time en fonction des mois. Mon takt time varie entre 5,5H les mois faibles et 3H les mois forts.(nous fabriquons des autobus à raison d’environ 450/an).
    Comment puis je faire por éviter de revoir mon équilibrage chaque mois? y ‘ a t il des astuces?

    Merci d’avance pour ton aide! (ou celle d’autres lecteurs!)

    Vincent.

    • Michèle

      30 novembre 2012 at 7 h 49 min — Répondre

      Bonjour Vincent,

      Pour avoir vu la même problématique ailleurs, je peux t’expliquer brièvement une solution.

      Tu fais 3 équilibrages, un basė sur ton tait le plus faible, un sur le plus fort et un moyen

      Bien sur tu déclines le travail standard de chaque poste dans les 3 et tu mets plus ou moins d’opérateurs dans ta ligne en fonction des périodes

      J’espère que tu pourras t’en inspirer

      Tiens moi au courant, c est un sujet intéressant

      Cordialement

      Michèle

  3. jamal

    28 février 2013 at 10 h 26 min — Répondre

    Bonjour, Michèle,

    1èrement, je te remercie fortement pour ton blog, cela m’a éclairci quelques points sur le lean de manière général, donc voilà j’ai un aménagement de poste à faire sur lla fabrication d’un produit, mon takt time est de 55s/produit, pour un travail en 2 équipes, pour arriver à cette objectif, il me faut 6 opérateurs, j’aimerais avoir ta vision sur ce projet, quelques conseils de ta part. Possèderais-tu un fichier qui te calculerait le takt time est te définirait le nombre d’opérateur sur un ilot de fabrication?? Merci pour ta collaboration

    Mise en place de la caméra:0,0015h
    Chargement / Déchagement TEST FCT: 0,0031 h
    Test FCT ( 2 cloches toute les 110s il y’a 2 cartes qui sortent):0,0152 h
    Préparation porte-pile+ coque avant: 0,0356h
    Assemblage 1 : 0,0096h
    Chargement / Déchagement TEST FINAL 0,0031h
    TEST FINAL + PERSO: 0,0111h
    Assemblage Final:0,0075h
    Conditionnement :0,0194h

  4. jamal

    28 février 2013 at 10 h 28 min — Répondre

    je t’ai mis les temps des opération pour voir comment tu t’y prendrait! il y’a des opérations que tu peux faire en temps masqué des test.

    • Michèle

      11 mars 2013 at 19 h 38 min — Répondre

      Bonsoir Jamal,

      Je te réponds très prochainement

      A bientôt

  5. Pingback: L'attente, un des sept gaspillages du lean

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>


:wink: :-| :-x :twisted: :) 8-O :( :roll: :-P :oops: :-o :mrgreen: :lol: :idea: :-D :evil: :cry: 8) :arrow: :-? :?: :!: